Histoire et Education Civique, des disciplines fondamentales

L'Histoire et l'Education civique, deux disciplines fondamentales

(par le Professeur Darius ENGUENGH)

 

Les disciplines des sciences humaines participent à une formation gymnasiale généraliste et ouverte aux domaines essentiels de la connaissance.

Les quatre disciplines des sciences humaines enseignées au secondaire (histoire, géographie, économie et philosophie) offrent à l'élève, candidat à la maturité républicaine, des éclairages différents mais complémentaires sur le monde actuel et ses racines. Elles contribuent à la formation d'un individu conscient de son identité et capable d'exercer sa liberté de citoyen. A ce titre, l'enseignement de l'éducation civique, qui relève traditionnellement de l'histoire, est aussi dévolu à l'ensemble des sciences humaines.

 

Objectifs généraux

L'histoire étudie les faits politiques, économiques, sociaux et culturels, passés et présents. Elle tend à permettre à l'élève :

de se situer dans le temps et dans l'espace.

L'enseignement de l'histoire offre des cadres référentiels solidement étayés qui donnent à l'élève la possibilité de comprendre les événements actuels et passés, de saisir les mécanismes économiques, sociaux et culturels, ainsi que de développer son sens des causalités. Là où l'école obligatoire a assuré les bases en dispensant un cycle complet d'enseignement de l'histoire (de l'Antiquité à nos jours), le lycée reprend, en l'approfondissant et en la problématisant, l'histoire contemporaine, pour donner à l'élève des clés de compréhension du monde dans lequel nous vivons.

de s'ouvrir à différentes cultures.

En confrontant l'élève à d'autres modes de vie, à d'autres mentalités et à d'autres valeurs dans le temps et dans l'espace, l'enseignement de l'histoire amène celui-ci à développer une forme de tolérance, de dépassement des préjugés et des stéréotypes culturels, de compréhension des différences.

de se construire en tant que citoyen.

Analysant les différentes formes de pouvoir, les systèmes politiques et leurs évolutions, les mécanismes de contrôle du pouvoir et de participation des citoyens, l'élève est conduit à s'intéresser à la vie politique et à se représenter comme un acteur de la société dans laquelle il vit.

de développer son sens critique.

L'enseignement de l'histoire, sans prétendre faire des élèves des historiens, donne des outils d'analyse critique des documents et des savoirs permettant à l'élève d'expliquer les événements dans leur complexité.

L'histoire se veut par conséquent une discipline d'éveil, d'ouverture et de décentrement, mais aussi une discipline de structuration de la pensée. Elle se prête particulièrement à une collaboration interdisciplinaire.

Objectifs fondamentaux de l'histoire

A. Connaissances

- Connaître les étapes les plus importantes de l'histoire contemporaine du monde et de la Suisse dans les domaines suivants :

les structures politiques et leur évolution

les faits sociaux et économiques

les faits culturels (arts, religions, sciences...)

les mentalités et modes de vie

- S'efforcer d'établir des liens logiques entre ces différents domaines.

B. Savoir-faire

- s'informer, se forger une opinion

- distinguer entre faits et opinions

- reconnaître et apprécier des opinions divergentes

- soumettre à une analyse critique les sources historiques et les saisir dans leur contexte

- identifier les mythes et les stéréotypes de l'histoire

- comprendre les dimensions historiques de l'actualité

- saisir l'évolution des structures

- maîtriser un langage historique adéquat

- mener une recherche historique de portée restreinte

- savoir indiquer ses sources (bibliographie)

C. Attitudes

- être ouvert aux autres cultures, mentalités, systèmes de valeurs et modes de vie

 -être conscient des traditions de sa propre culture, en pleine connaissance de sa relativité historique

- respecter des théories différentes et des avis contradictoires

- mesurer les potentialités de l'action politique et sociale, en étant conscient d'être le maillon d'une longue chaîne historique

- s'exercer à la rigueur et l'objectivité que réclame la méthode historique

 

Objectifs fondamentaux de l'enseignement de L'éducation civique

A. Connaissances

- connaître les grands choix auxquels la Suisse est confrontée aujourd'hui

- connaître la position de la Suisse en Europe et dans le monde

- comprendre les mécanismes politiques aux niveaux communal, cantonal et fédéral

- saisir les principales formes d'organisation politique, juridique, sociale, économique

- connaître les plus importantes institutions internationales

B. Savoir-faire

- disposer d'un langage approprié pour parler de politique

- être apte à exercer ses droits civiques (initiative, référendum, vote et éligibilité), ainsi qu'à défendre ses droits personnels face à la collectivité ou à des tiers (droit de recours, procédure judiciaire)

- distinguer entre faits et opinions politiques, évaluer des opinions divergentes

- faire la part d'intérêts personnels ou d'intérêts tiers face au bien public

- s'informer correctement et être apte à se forger une opinion personnelle, à défendre son point de vue de manière cohérente

C. Attitudes

- être motivé pour participer comme citoyen actif à la vie publique

- être ouvert aux opinions d'autrui et au consensus, tout en sachant défendre son point de vue avec loyauté et cohérence

- faire preuve de compréhension pour les conflits d'intérêts et notamment pour les aspirations de personnes et de groupes sociaux défavorisés

2 votes. Moyenne 1.50 sur 5.

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site