Sujet de type 1: La crise de Cuba: Génèse, déroulement et conséquences

 Sujet de type 1: La crise de fusées de Cuba : causes, déroulement et conséquences

(par le Professeur darius ENGUENGH)

 

Introduction :

- Définition du sujet : La crise de Cuba est un conflit de la Guerre froide. Elle a lieu en 1962.

- Problématique : Quels sont les origines, le déroulement et les conséquences de la crise de fusées de Cuba ?

- Plan : Trois parties : causes, déroulement et conséquences.

 

I. Les causes de la crise de fusées de Cuba

La crise de Cuba a des causes lointaines et immédiates.

Les causes lointaines de la crise Cuba : la dégradation, puis la rupture des relations américano-cubaines.

- L’arrivée au pouvoir de Fidèle Castro : Le 1er janvier 1959, la révolution castriste des « Barbudos » triomphe du régime dictatorial de Fulgencio Batista (soutenu par les Etats-Unis). Menaçant les intérêts étasuniens, Castro entame des réformes agraires (secteurs dominés par les propriétaires étasuniens), signe en février 1960 des accords commerciaux avec l’URSS (sur le sucre cubain et le pétrole soviétique).

- Août 1960, embargo américain sur le commerce avec Cuba : Voyant leurs intérêts menacés, les Etats-Unis réagissent par un embargo des exportations vers Cuba, mais aussi en réduisant de 700 000 tonnes les importations de sucre cubain.

- Octobre 1960, nationalisation d‘intérêts américains à Cuba : Industries, Banques…

- Janvier 1961, rupture des relations diplomatiques entre les Etats-Unis et Cuba : Exaspérés par la dérive socialiste du régime de Castro, les Etats-Unis rompent leurs relations diplomatiques avec Cuba.

- Avril (le 17) 1961, le débarquement de 1500 exilés cubains anti-castristes (soutenus par la CIA) dans la baie des cochons échoue lamentablement (114 militants anticastristes sont tués et 1189 emprisonnés).

Les causes immédiates : Installation des fusées soviétiques à Cuba

- L’échec du débarquement amène Cuba à consolider ses rapports avec l’URSS : 1961, Cuba se tourne davantage vers l’URSS et lui demande secrètement des armes et des fusées pour assurer sa défense face aux Etats-Unis.

- L’installation des missiles soviétiques à Cuba : arrivée à Cuba (mai 1962) de 50 000 soldats soviétiques et 60 missiles nucléaires. L’installation des rampes de lancement de fusées nucléaires à portée moyenne (capable d’atteindre plusieurs villes américaines dont Chicago, New York, Washington) achevées, celles à portée intermédiaire étaient en cour de construction.

- La prise des photos d’installations soviétiques par des avions américains : le 14 octobre 1962, un avion U2 américain photographie à Cuba des bases de lancement d’une quarantaine de fusées de 1500 à 3 000 km de portée.

La confirmation de la présence militaire soviétique à Cuba provoque une crise grave entre les deux supers puissances. Comment se déroule-t-elle ?

 

II. Le déroulement de la crise

La crise de Cuba se déroule du 22 octobre au 20 novembre 1962 et comprend trois grands moments :

• 1er moment, le 22 au 24 octobre 1962 : Discours très ferme de Kennedy à la télévision américaine, photos à l’appui, il annonce la mise en quarantaine (sur tous les chargements d’équipements militaires offensifs destinés à Cuba) avec blocus de l’île par la flotte américaine, ainsi que la mise en état d’alerte générale des forces américaines : Les Etats-Unis s’arrogent un droit de contrôle en pleine mer des navires soviétiques pour interdire l’importation à Cuba des ogives nucléaires.

• 2e moment, du 25 au 28 octobre 1962 : Devant la fermeté des Etats-Unis, les Soviétiques reculent. Le 27, Khrouchtchev demande en échange du retrait des armes soviétiques de l’île celui des missiles américains installés en Turquie. Le 29 octobre 1962, l’URSS recule et fait faire demi-tour à ses navires (qui faisaient route en direction de Cuba), promet en outre de retirer missiles, fusées et autres bombardiers de Cuba. Les Etats-Unis s’engagent en contre-partie à ne pas attaquer Cuba.

• 3e moment, novembre 1962 : En effet, furibond de ne pas avoir été convié aux négociations, Castro critique l’accord signé entre les deux Grands (en particulier l’attitude de Khrouchtchev) et refuse l’inspection de l’ONU en vue du démantèlement des fusées. Le 20 novembre 1962, Castro accepte finalement le retrait des missiles, ce qui pousse Kennedy à lever le blocus tout en maintenant les inspections aériennes. C’est la fin de la crise.

Malgré ce règlement à l’amiable, la crise de Cuba n’a pas été sans conséquences.

 

III. Les conséquences de la crise de fusées de Cuba

Cette crise a des conséquences militaires et politiques.

Les conséquences militaires :

- Retrait négocié par U-Thant (SG de l’ONU) des missiles américains en Turquie et en Iran.

- Août 1963, signature du traité de Moscou par lequel les signataires s’interdisent les essais nucléaires atmosphériques.

Les conséquences politiques :

- Echec politique pour l’URSS qui se traduit par le recul de l’auréole internationale soviétique. En effet, l’URSS perd beaucoup de son crédit dans le Tiers-Monde ; Khrouchtchev est accusé par les Chinois d’aventurisme et de "capitularisme" (il est vraisemblable que cela joue un rôle dans son élimination du pouvoir en octobre 1964, remplacé par Léonid Brejnev).

- Dès juin 1963 installation du « téléphone rouge », ligne directe de télex entre le Kremlin et la Maison Blanche pour un recours au dialogue direct en cas de nouvelle crise. On assiste à un rapprochement des deux puissances qui inaugurent une nouvelle aire dans les relations internationales appelée la Détente.

- Succès politique pour les Etats-Unis et surtout pour Kennedy : La fermeté des Etats-Unis a permis d’asseoir leur puissance en Amérique latine (même s’ils ont accepté de ne point renverser le régime de Castro). Kennedy sort grandi de la crise. Il est devenu en quelques jours le héros de l’ère nucléaire.

 

Conclusion :

• Le monde a frôlé pendant quelques jours la catastrophe nucléaire. Les événements d’octobre 1962 marquent ainsi à la fois le point culminant de la Guerre froide et le premier pas d’un processus qui permettra d’avancer sur la voie de la détente.

• La crise fait entrer le monde dans l’ère de la Détente

86 votes. Moyenne 3.52 sur 5.

Commentaires (4)

1. babtou 23/01/2015

jaime les bites et courir dans les champs de boutons dor tout nue

Voir plus de commentaires
Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site