Sujet de type 1: La puissance chinoise: atouts, limites et perspectives

Sujet de Type 1 : La puissance chinoise : atouts, limites et perspectives

 

Introduction

Présentation du sujet : Géant démographique mondial, la Chine est une puissance du monde en développement ; c’est un Pays de plus en plus ouvert au monde extérieur et en pleine mutation. Son défi principal reste cependant modernisation afin de répondre aux besoins de la population de en plus nombreuse du monde.

Problématique : Quels sont les atouts de cette puissance ? Ses limites ? Et ses perspectives ?

Plan du devoir : Trois parties, les atouts, les limites et les perspectives

--------------- saut de 2 ou 3 lignes ---------------

 

I. Première partie : Les atouts de la puissance chinoise

La chine présente de nombreux atouts qui, revalorisés, constituent les bases de son développement.

1. Atouts humains et culturels

• Un très fort potentiel démographique (population estimée à 1,3 milliards) : ceci constitue une main œuvre nombreuse et bon marché ; un marché intérieur fort ajoutée à cela le dynamisme d’une population jeune.

• Le caractère monocultural de la société chinoise (confucianisme : la recherche par la compassion et l’équité notamment le respect du bien d’autrui et du statut social de chacun)

2. Atouts naturels : un territoire immense : (superficie : 9,6 millions de km2 soit 3émé rang mondial)

• variété climatique donnant une variété de milieux naturels favorables au développement de l’agriculture

• Présence de bons sols (alluvions déposées par les fleuves)

• Richesse en eau douce pour la riziculture irriguée et la pisciculture)

• Ressources du sous – sol gigantesques et encore peu exploitées (gisements de charbon, pétrole et métaux de toute nature …)

• longue façade maritime de plus de 3000 km avec de nombreux sites portuaires (près de 600 mille sites portuaires)

3. atouts politiques : volonté manifeste des autorités politiques (depuis 1949) de transformer le pays grâce à une modernisation et une diversification des secteurs de l’économie :

• Le pouvoir encourage la population à investir et à épargner

• Ouverture récente vers l’extérieur à partir des années 1990

• Création des zones économiques spéciales ouvertes aux capitaux étrangers (ZEE)

• Place croissante laissée à la propriété privée et la à concurrence

• Priorité donnée au monde rural afin de fixer les populations dans les campagnes et limiter l’exode rural.

Ces atouts ont hissé la Chine au rang des grandes puissances économiques mondiales :

• un taux de croissance de PIB supérieur à 8%

• L’augmentation et la variété de production ont mis fin à la famine

• diversification de l’industrie

• une progression fulgurante du commerce extérieur (3ème exportateur mondial des produits manufacturés)

Derrière ces succès économique se cachent encore des problèmes de développement aggravés par le fardeau démographique.

 

II. Les limites de la puissance chinoise

De nombreux obstacles freinent le plein développement de la Chine

1. Le fardeau ou poids démographique :

• La population qui s’accroît chaque année en dépit des politiques antinatalistes qui pèse sur le développement du pays : des personnes à nourrir, à loger, à soigner, à éduquer, à former et à employer.

• Exode rural massif et croissance urbaine non maîtrisée

• Accroissement des inégalités, misère (46,7% de la population vivent avec moins de 2 dollars par jour)

2. De nombreuses calamités naturelles

• Mauvaise répartition et irrégularité des précipitations d’une année à une autre (le Nord et le Nord – ouest sont arides ; typhons sur les côtes du Sud).

• Fleuves sujets à des crues redoutables.

• Dégradation des sols (érosion, déboisement).

• Fréquence des tremblements de terre

La lutte contre ces fléaux est difficile

3. Des problèmes politiques et économiques :

• Sur le plan politique : Le poids des guerres (contre le Japon, guerre civile), un régime politique resté dictatorial (en 1989 mouvement des étudiants écrasé sans pitié), une politique extérieur coûteuse pendant la Guerre froide (soutien aux mouvements communistes surtout en Asie).

• Sur le plan économique : Déséquilibre croissant entre la façade maritime et l’intérieur, les IDE (Investissement direct à l’étranger) et l’essor du commerce extérieur ne profitent qu’aux provinces côtières.

La prise en compte des potentialités laisse entrevoir pour la Chine des perspectives prometteuses bien qu’il y ait encore des défis importants à relever.

 

III. Les perspectives

La Chine présente de nombreux atouts pour devenir une grande puissance du monde contemporain.

1. Un avenir prometteur :

• Une position géographique confortable dans la sous – région (tendance à se substituer à la puissance japonaise, surtout avec l’acquisition de Hong Kong, un dragon)

• Poursuite de la construction d’une économie politique régionale chinoise.

• Premier partenaire des Etats asiatiques, la Chine mise sur le développement de ses échanges avec ces derniers

• Un marché d’avenir

2. Ses ambitions :

• Rythmer la croissance démographique avec la croissance économique

• Lutter contre la pauvreté, les inégalités sociales

• Parvenir à une meilleure intégration économique de l’ensemble du pays

• Réussir la difficile conversion des grandes entreprises publiques faiblement productives et particulièrement puissantes dans l’industrie lourde.

• Promouvoir la coopération et rassurer ses voisins au sujet de l’importante part d’IDE qu’elle absorbe.

• Construire la « Grande Chine » en intégrant Taiwan, les Iles Paracel…

Conclusion :

La Chine, une puissance économique en pleine mutation. Première puissance industrielle du Sud dont l’objectif est de devenir le nouveau pôle organisateur de l’Asie centrale et orientale. Une montée en puissance qui, déjà, bouleverse la géographie économique de la mondialisation.

14 votes. Moyenne 3.29 sur 5.

Ajouter un commentaire

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site