Le relief et l'hydrographie du Gabon

Le relief du Gabon

 

Introduction

Avec ses 267 667 km2, le Gabon est le plus petit Etat de l’Afrique centrale. Il présente des formes de relief variées. Bien que peu montagneux, le pays est essentiellement une région de plateaux et de collines. La plaine apparait toutefois par endroit.

 

I. Les trois principaux types de relief rencontrés au Gabon

 La plaine : Basse et plate (elle ne dépasse nulle part 300 m d’altitude), elle se rencontre dans les régions de la Nyanga et de la Ngounié, de la Lopé, sur les bords de l'Ogooué, dans la région des lacs et le delta de l'Ogooué. Au Les plaines du Gabon ont une altitude qui varie de 0 m à 100 m.

 Les plateaux : Parfois fortement entaillés par les cours d'eau, ils couvrent la plus grande partie de la superficie du Gabon : ils s’étendent au nord sur le Woleu-Ntem et l’Ogooué-Ivindo, au sud-est sur le Haut-Ogooué, au sud sur les régions de l’Ogooué-Lolo, de la Ngounié et de la Nyanga. Ces plateaux s’étagent de 300 à 800 m.

 Les massifs montagneux : Vers l’intérieur du pays, quelques moyennes montagnes forment de véritables chaînes ; c’est le cas de la chaîne du Mayombé, au sud, et du massif du Chaillu, au centre, dont quelques sommets atteignent 1000 m.

Les plus grands sommets du Gabon sont : le Mont Milondo (1020 m) situé entre la Ngounié et l’Ogooué-Lolo, Le Mont Ngour Mikong (993 m) dans le Moyen-Ogooué, le Mont Iboundji (980 m) dans l’Ogooué-Lolo, le Mont Kokaméguel (938 m) dans le Woleu-Ntem, le Mont Bouvondo (911 m) dans la Ngounié, le Mont Belinga (895 m) dans l’ogooué-Ivindo, le Mont Mimongo (860 m) dans la Ngounié, le Mont Boka Boka (857 m) dans l’Ogooué-Ivindo, le Mont Kumunabwali (833 m) dans la Ngounié.

 

2. Les principaux types de cours d'eau rencontrés au Gabon

Le Gabon est arrosé par un abondant réseau de cours d’eau qui couvre la quasi-totalité du territoire national. Il est composé d'un grand bassin versant, celui de l'Ogooué, qui domine ceux, plus modestes des fleuves côtiers Nyanga et Komo.

 Quel est le principal fleuve du Gabon ?

Le fleuve principal du Gabon est l’Ogooué, d’une longueur d’environ 1200 km. Avec ses affluents, il arrose la majeure partie du pays. Ce fleuve prend sa source à 30 km à l’est de Zanaga, sur le plateau Batéké, en territoire congolais Brazzaville. Il est coupé d’une soixantaine de rapides et de chutes. Les plus importantes sont les chutes de Poubara (chutes de près de 15 mètres), Boundji, Doumé et Banganya.

En dehors de l’Ogooué, le Gabon est parcouru par des fleuves appartenant au bassin côtier (Woleu ; Ntem ; Noya ; Komo ; Remboué ; Rembo N’Komi ; Rembo Ndougou ; Rembo N’gové ; Nyanga, etc.).

• Les principaux cours d’eau du Gabon

Ogooué : 1200 km

Okano :  280 km

Ivindo : 570 km

Offoué : 235 km

Ngounié : 460 km

Komo : 230 km

Nyanga : 350 km

Abanga : 226 km

Lolo 300 km :

Rembo N’Komi :170 km

 Quels sont les principaux lacs et lagunes du Gabon ?

On entend par lac, une eau stagnante occupant une cavité plus ou moins profonde. On note au Gabon de nombreux lacs variés. Les plus grands et plus importants d'entre eux se rencontrent sur le bassin côtier, particulièrement le long du cours inférieur du fleuve Ogooué (dans la région du Bas-Ogooué).

La région du Bas-Ogooué, qui correspond au delta intérieur de l'Ogooué, abrite la plus grande concentration de lacs du Gabon. Sur la rive gauche du fleuve, on dénombre les lacs Ezanga, Oguemoué et Onangué ; sur la rive droite, on trouve les lacs Azingo, Gomè, Opindalwango.

Ailleurs on rencontre, entre Fougamou et Gamba, les lacs Goumba (nord d’Ofoubou/Massana), Divangui (près du site pétrolier de Rabi-Kounga), Kivoro (à l'ouest des Monts Doudou) ; dans la région de Mouila-Ndende se trouvent divers lacs de type karstique à l'exemple du lac Noir et du lac Bleu.

Les lacs du Gabon sont alimentés par les eaux de pluie, mais surtout par les fleuves et les rivières environnantes. Ainsi, le lac Azingo est alimenté par les crues de l'Ogooué. Son régime dépend donc de celui de l'Ogooué, de la répartition annuelle des précipitations, des infiltrations et de l'évaporation.

 Quels sont les principaux bassins versants du Gabon ?

Le Gabon est arrosé par un abondant réseau de cours d'eau permanents. Seuls les cours inférieurs des plus grands fleuves sont navigables toute l'année : le Komo de Kango à Libreville ; l'Ogooué sur une plus grande distance, de Ndjolé à Port-Gentil et la Nyanga. Ce n'est pas moins de 3 000 km de voies d'eau qui sont potentiellement utilisables.

- Le bassin de l’Ogooué : Le bassin de l'Ogooué, plus grand fleuve gabonais, draine 215 000 km² dont 22 000 km² hors du territoire national. Il est limité à l'est par le bassin du Congo, au sud par les bassins du Niari et de la Nyanga, à l'ouest et au nord-ouest par les bassins de rivières côtières. Parcourant environ 1 000 km, l'Ogooué prend sa source au Congo, dans les Monts Ntalé, à une altitude voisine de 840 m. L'Ivindo est le plus important affluent de l'Ogooué. Il draine le quart nord-est du pays, pénéplaine développée sur les formations anciennes du socle cristallin. A 5 km en amont de Lambaréné, la Ngounié joint ses eaux à celles de l'Ogooué. Cette rivière draine 33 100 km². C'est le second affluent du fleuve.

- Le bassin de la Nyanga : la Nyanga est le second grand fleuve gabonais, tout en étant d'importance réduite. C'est le fleuve le plus méridional du pays, qui coule dans une moindre mesure en territoire congolais. Les 80 % des 22 000 km² de son bassin-versant sont situés au Gabon. La Nyanga prend sa source au cœur du Massif du Chaillu, dans les Monts Birougou, à une altitude de 1 000 m environ. Il rejoint l'Atlantique après un parcours de 600 Km. Le cours de la Nyanga présente deux parties : la haute Nyanga de la source au défilé de Mitoungou et la basse Nyanga qui correspond au bassin côtier.

- Le bassin du Komo : avec un bassin-versant couvrant un territoire de 5 000 km² et long de 230 km, le Komo est le troisième grand fleuve gabonais. Le Komo naît en Guinée-Equatoriale, dans la partie sud-ouest du plateau du Woleu-Ntem, qu'il draine entièrement de ses eaux. La plus grande partie de son bassin-versant est en territoire gabonais. Son cours principal couvre une superficie d'environ 3 200 km². La rivière Mbèi est l'affluent le plus important du Komo. Elle draine une surface de 1 800 km². Son cours est perturbé par quelques accidents comme les chutes de Tchimbélé et de Kinguélé.

42 votes. Moyenne 3.10 sur 5.

Commentaires (1)

1. Blaise Michel (site web) 08/01/2015

Je suis très heureux de découvrir ce merveilleux site que je considère comme un travail exceptionnel de très haute facture culturelle, historique et touristique. Tout en soutenant votre action pour les causes sus-cité, je m'engage à en faire large écho!

Ajouter un commentaire

Vous utilisez un logiciel de type AdBlock, qui bloque le service de captchas publicitaires utilisé sur ce site. Pour pouvoir envoyer votre message, désactivez Adblock.

Créer un site gratuit avec e-monsite - Signaler un contenu illicite sur ce site

×